Introduction

Source : Le Jardin d’émerveille – Tipeee

Bienvenue dans cet article où nous allons répondre à une question très fréquemment posée : quel est l’espace idéal entre deux arbres ? La densité de plantations est souvent considérée comme la clé pour rendre nos forêts et nos jardins fruitiers plus productifs. Cependant, il est important de prendre en compte différents facteurs pour déterminer la distance optimale entre les arbres. Dans cet article, nous explorerons les distances généralement recommandées ainsi que les variations possibles en fonction du contexte et de l’objectif visé.

Contexte et objectifs

Avant d’aborder les espacements, il est essentiel de se poser la question de pourquoi nous voulons planter des arbres. Les objectifs peuvent varier, que ce soit pour créer un verger professionnel avec des arbres fruitiers, un petit verger familial où l’on souhaite se promener à pied, une haie pour se protéger des vents dominants ou des regards indiscrets des voisins, ou encore un potager intégrant quelques arbres fruitiers. Chaque projet a sa valeur et les distances entre les arbres seront différentes en fonction de ces objectifs.

Il est important de garder à l’esprit que les arbres poussent lentement et qu’une erreur d’espacement au moment de la plantation peut avoir des conséquences plusieurs années plus tard. Il est donc essentiel de réfléchir soigneusement à la conception d’une forêt fruitière ou à la plantation d’un arbre. Un arbre restera en place pendant de nombreuses années, voire toute une vie humaine, il est donc crucial d’avoir une vision à long terme de votre projet.

Les distances classiques entre les arbres

Les distances entre les arbres peuvent varier en fonction de leur taille. Une méthode classique consiste à ne pas laisser un espace inférieur à la taille de la couronne des arbres, c’est-à-dire le diamètre total qu’ils atteindront une fois adultes. Par exemple, si deux arbres ont un diamètre de 6 mètres, ils devraient être espacés d’au moins 6 mètres l’un de l’autre. Cette méthode permet aux arbres de se développer normalement et évite que les branches ne se touchent, ce qui pourrait entraîner des blessures et des maladies.

Pour des arbres de diamètres différents, il suffit de faire la moyenne de leurs diamètres ou d’additionner leurs rayons pour déterminer l’espace nécessaire. Il est important de prendre en compte les racines des arbres, qui peuvent atteindre entre une fois et demie et trois fois le diamètre de la couronne. Les racines peuvent s’étendre plus loin dans un sol sec, donc plus le terrain est sec, plus les racines iront loin. En prenant en compte cet espace racinaire, on évite que les arbres se gênent mutuellement.

Il est également important de considérer la lumière. Si les arbres sont trop proches les uns des autres, la lumière ne pourra pas atteindre toutes les parties de l’arbre, ce qui peut limiter la production de fruits. En laissant un espace entre les arbres, la lumière pourra pénétrer entre les rangs et permettre une production de fruits plus homogène sur l’ensemble de l’arbre.

Le choix des arbres et la taille

Il est important de choisir les arbres en fonction de leurs caractéristiques et de leurs besoins spécifiques. Les arbres ne poussent pas tous de la même manière et leur taille peut varier en fonction du contexte. Il est donc essentiel de prendre en compte la hauteur et le diamètre maximal que chaque arbre peut atteindre.

Il existe de nombreuses ressources en ligne pour obtenir des informations sur les dimensions maximales des arbres. Vous pouvez également consulter le tableau participatif que j’ai créé en référençant la plupart des arbres classiques de nos régions tempérées. Ce tableau vous permettra d’ajouter les dimensions maximales de vos propres arbres et de partager vos observations avec d’autres amateurs de jardinage.

Méthodes pour positionner les arbres dans vos projets

Il existe plusieurs méthodes pour positionner les arbres dans vos projets, en fonction de leur taille et du nombre d’arbres à placer. Pour les petits jardins, vous pouvez simplement dessiner un plan à l’échelle ou imprimer une photo aérienne de votre jardin. Ensuite, vous pouvez dessiner les arbres à l’emplacement souhaité en respectant les dimensions de chaque arbre.

Pour les projets plus grands, vous pouvez utiliser la méthode des rondes de papier. Il vous suffit de découper des cercles en papier de la taille des différents arbres et de les placer sur votre dessin pour tester différentes configurations. Cette méthode est pratique et vous permet de déplacer facilement les arbres.

Une autre méthode consiste à utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO). Vous pouvez créer des plans sur ordinateur en utilisant différents calques pour représenter les arbres et les aménagements. Cette méthode offre plus de flexibilité et vous permet de travailler à différentes échelles.

Enfin, sur le terrain, vous pouvez utiliser des pics ou des piquets pour visualiser l’espace occupé par les arbres. Vous pouvez tracer le contour de l’arbre au sol à l’aide d’un tuyau d’arrosage ou d’un bâton pour vous donner une idée de l’ombre portée et de la taille de l’arbre.

Conclusion

En conclusion, l’espacement entre les arbres dépend de nombreux facteurs, tels que les objectifs du projet, la taille des arbres, les conditions spécifiques du terrain et les préférences personnelles. Il est important de prendre en compte ces différents éléments pour assurer le bon développement des arbres et maximiser la productivité de votre jardin ou de votre forêt fruitière.

N’oubliez pas que les arbres sont des êtres vivants qui resteront en place pendant de nombreuses années, il est donc crucial de réfléchir soigneusement à leur emplacement et à leur espacement. N’hésitez pas à consulter des ressources en ligne, à expérimenter sur le terrain et à échanger avec d’autres passionnés de jardinage pour trouver la meilleure solution pour votre projet.

Visits: 1

Recommended Posts