Tailler fortement un arbre, ça le revivifie, il fabrique des grands rejets et ses feuilles sont plus larges.

Faux : 

Si l’arbre réagit de cette façon, c’est qu’il puise dans ses réserves de sucres contenues dans le bois pour produire de nouvelles feuilles qui assureront la photosynthèse indispensable à sa survie. L’arbre aura donc moins de réserves disponibles et les grosses plaies ne se recouvriront jamais. Dans quelques années le bois de cœur sera totalement altéré, l’arbre sera creux et pourra se briser facilement. Il s’en trouvera d’autant plus exposé aux maladies et parasites. 

Lorsque l'on taille fortement un arbre, les risques de ruptures sont moins importants car sa prise au vent est réduite.

Faux : 

Une taille mal conduite entraîne la repousse de nombreux rejets mal ancrés sur leur support. De plus l’action des pourritures internes fragilisera la structure générale de l’arbre et altèrera sa résistance mécanique.

Lorsque l'on taille fortement un arbre, on y revient moins souvent

Faux : 

La taille sévère provoque le développement de rejets très vigoureux et l’arbre retrouve rapidement son volume initial. La formation de bois mort est importante. Cet arbre sera donc à surveiller et nécessitera rapidement d’autres interventions coûteuses.

ATTENTION AUX IDEES RECUES 5

source : sfa

Visits: 20

Recommended Posts